AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 histoire sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar


MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 15/09/2016

Message(#) Sujet: histoire sasha Jeu 15 Sep - 9:54


prénom(s) et nom › elle porte le nom de famille de sa mère, calloway. ses parents n'étaient pas mariés lorsqu'elle est née. son père a décidé de rendre hommage à sa petite-amie en lui donnant son nom. elle se prénomme sasha. son deuxième prénom lui vient de sa mère, eanna, qu'elle n'a pas connue. surnoms › elle porte un prénom plutôt court, et elle n'aime pas spécialement les surnoms donc ce n'est pas vraiment nécessaire de lui en donner un. son fiancé avait pris l'habitude de la surnommer sha, mais il n'y a que lui qu'elle ne reprenait pas lorsqu'on lui trouvait un surnom. âge › vingt-six ans, depuis le 17 mars. oui, il lui arrive de piquer la vedette de la saint patrick, mais elle le vit plutôt bien, surtout avec ses origines européennes. nationalité › canadienne, sasha est native de white oak station. elle a cependant des origines irlandaises du côté de sa mère. orientation sexuelle › hétérosexuelle. elle n'est sortie qu'avec des hommes auparavant et ne se voit pas changer de bord. statut civil › veuve, si on peut le dire ainsi. elle a perdue son fiancé il y a six ans. il s'était engagé dans l'armée mais il est mort au combat. depuis, elle n'a pas retrouvé quelqu'un et elle ne cherche pas non plus. emploi › sasha travaille dans l'humanitaire. il lui arrive donc de s'absenter pendant quelques temps, lorsqu'elle se trouve dans un autre pays. cela lui plait énormément d'aller rendre visite dans des villages où les habitants se contentent de très peu, et de leur apporter un peu d'aide. quand elle se trouve à white oak station, sasha a aussi un autre emploi, pour pouvoir subvenir à ses besoins, elle travaille à l'accueil de la salle de sport, en centre ville. situation financière › elle a une situation financière moyenne. elle ne roule pas sur l'or mais elle arrive tout de même à payer ses factures. avatar › joséphine skriver. crédit › instagram.

~ question une
à quoi ressemblait ta vie au lycée?
Sasha garde un très bon souvenir du lycée. Certes, elle ne faisait pas partie des personnes les plus populaires mais elle avait un cercle d’amis très proches, et cela lui suffisait amplement. C’est aussi à cette période qu’elle a rencontré son fiancé, donc elle ne peut en garder qu’un excellent souvenir. Sasha avait de bons résultats scolaires, peut-être parce qu’elle avait un peu trop l’habitude de laisser passer ses études avant le reste. Elle a eu une très bonne éducation de la part de son père, et sachant qu’il l’a élevé seul durant des années, elle avait envie qu’il soit fier d’elle, ce qui était le cas. Les bonnes choses ont une fin, et même si ces années étaient essentielles pour elle, Sasha était bien contente de quitter son lycée pour pouvoir aspirer à de nouvelles années de bonheur, dans la vie active.

~ question deux
es-tu heureux présentement?
Sasha a retrouvé le goût au bonheur depuis quelques années. Elle travaille encore dessus pour être pleinement heureuse mais au moins, elle n’est plus seule. Elle a des amis sur qui elle peut compter, un travail qui lui convient parfaitement. Alors oui, même si son défunt fiancé est présent dans son esprit, elle tente d’avancer dans sa vie, comme il aurait voulu qu’elle le fasse s’il n’était pas décédé. La période de deuil a été difficile à vivre, mais elle a remonté la pente. On peut dire que Sasha est heureuse, peut-être pas constamment, mais elle l’est. C’est l’essentiel, non ?

~ question trois
où te vois-tu dans dix ans?
Sasha, dans dix ans ? Elle reste persuadée qu’Ezra était le bon, mais rien ne l’empêche d’espérer avoir retrouvé quelqu’un d’ici une dizaine d’années. Elle aura surement avancée dans sa vie, réussissant peut-être à mettre à bien quelques projets qu’elle a pu avoir avec son fiancé, avant qu’il ne décède. Travailler dans l’humanitaire est très important pour elle, peut-être pourrait-elle avoir plus de responsabilités. Du moins, c’est ce qu’elle cherche. Concernant sa vie, elle se voit bien la continuer ici, à White Oak Station, tout en continuant d’aller faire des missions un peu partout dans le monde. Elle ne peut pas rester en place, mais elle est native de White Oak Station, alors quoi qu’elle fasse, elle reviendra toujours à ses racines.



à revoir cette partie
Elle est née à Lakeview, en Oregon (+) Elle n’a pas connu sa mère, qui est morte à sa naissance (+) Elle a une sœur ainée, Juliet, qui est en réalité la fille de son père, mais pas de sa mère (+) Elle a rencontrée Ezra alors qu’ils étaient à la faculté tous les deux (+) Elle s’est rapidement éprise de lui et ils sont sortis ensemble pendant deux ans avant de se fiancer (+) Elle a fait des études de stylisme, mais elle a arrêté ses études quand elle est tombée enceinte (+) Elle a donnée naissance à une petite fille, Eanna, qui a maintenant deux ans (+) Elle a perdu son fiancé il y a trois mois, alors qu’il s’était engagé dans l’armée (+) Elle n’a pas encore fait du tri dans ses affaires, ne trouvant pas le courage de tirer un trait sur sa vie passée avec son fiancé (+) Elle est assez maladroite, et se retrouve souvent dans des situations improbables (+) Elle est de taille moyenne, elle mesure 1 mètres 62 mais elle porte tout de même beaucoup de talons (+) Elle adore les escarpins et en possède plus d’une trentaine de paires (+) Elle parle couramment l’anglais, le français, et l’italien (+) Elle est très casanière et préfère passer des soirées avec sa fille plutôt que de sortir faire la fête dehors (+) Elle continue de porter la bague de fiançailles que lui a offerte Ezra, attaché à une chaine qu’elle a autour du cou, accrochée avec la chevalière d'Ezra qu'elle a pu récupérer (+) Elle est très bordélique et ne prends pas le temps de tout ranger (+) Elle adore les fruits rouges, elle pourrait en manger tout le temps (+) Elle n’est pas très bonne cuisinière et se fait souvent livrer à manger (+) Elle fait passer le bonheur de sa fille avant tout (+) Elle adore passer du temps avec Eanna, dès qu’elle a un peu de temps de libre (+) Elle trouve que le temps passe trop vite, encore plus quand elle voit grandir sa fille (+) Elle a ouvert une boutique de vêtements, le Style Closet, et son métier lui plait énormément (+) Elle est myope, elle porte des lentilles mais il arrive parfois qu'elle met ses lunettes (+) Elle a coupé les ponts avec son père, ce dernier n'acceptant pas ses choix (+) Elle prend néanmoins de ses nouvelles par le biais de sa demi-soeur, Juliet


Dernière édition par tchouky le Sam 17 Sep - 16:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 15/09/2016

Message(#) Sujet: Re: histoire sasha Jeu 15 Sep - 9:54


Prendre une décision importante pour le restant de sa vie, ce n’est pas évident. Cela peut apporter un bon nombre de chamboulements et on peut facilement perdre ses repères. Des responsabilités sont prises, et parfois cela apporte plus d’inconvénient que de bons points. C’est un moment dont James Lannister se souviendra toute sa vie. Le choix qu’il a pris n’était pas évident, et il a eu besoin de beaucoup de soutien au niveau de ses proches pour pouvoir ensuite remonter la pente et apprécier de nouveau la vie. Il se souvient parfaitement de cette journée du dix-sept mars mille neuf cent quatre-vingt-dix. Un peu comme si cette journée s’était déroulée la veille, tellement la blessure est encore présente dans son cœur et dans ses pensées. Sa vie a été chamboulée, et même si ça n’a pas été évident pour lui de prendre en compte ses nouvelles responsabilités malgré la situation, plus le temps passe et plus il se dit qu’il a fait le bon choix. James Lannister avait fait le choix de perdre sa petite-amie, et de sauver sa petite fille. « Je suis désolé Monsieur Lannister, nous n’avons rien pu faire pour arrêter l’hémorragie. Nous n’avons pas pu sauver votre petite-amie. Elle a perdue beaucoup trop de sang durant l’accouchement et… » James était en état de choc. C’est pourtant lui qui avait pris cette décision, fait ce choix. Lors de l’accouchement, les médecins se sont rendu compte que quelque chose n’allait pas, et quand sa petite-amie a commencé à perdre conscience, les médecins ont fait sortir James de la salle afin de pouvoir l’opérer. James attendait dans le couloir, ne voulant pas retourner en salle d’attente. Un médecin est venu le voir pour lui parler de la situation critique dans laquelle se retrouvait sa petite-amie, mais aussi qu’il allait tout faire pour sauver sa patiente, ainsi que son bébé. Cependant, il a tout de même demandé à James de faire un choix, s’il devait y avoir d’autres complications. Est-ce qu’il faut sauver en priorité sa petite-amie, au risque de perdre l’enfant, ou les médecins devaient-ils se concentrer sur l’enfant à naitre ? Ce n’est pas une question que l’on apprécie, en général, mais il n’avait pas le choix. Il n’avait que peu de temps pour répondre, alors il a dit la première chose qui lui est venu à l’esprit. Sauver sa fille. Le médecin a acquiescé avant de retourner dans la salle d’opération et de tout tenter pour sauver les deux. Malheureusement, le cœur de sa patiente a lâché, et le bébé a dû être extrait du ventre de sa mère en urgence, avant qu’il ne manque d’air. James se doutait bien que ce serait dur mais il y a tout de même un temps d’adaptation qui n’est pas évident. Elle n’aura même pas pu voir le visage de sa fille, ou bien de la tenir dans ses bras, avant de s’éteindre. Il est resté plusieurs heures à l’hôpital, pour remplir les papiers pour le décès de sa petite-amie, cette dernière n’ayant pas de famille proche au Canada. Sa famille vit en Irlande, mais elle n’était plus vraiment en bons termes avec eux. En rentrant chez eux un soir, il avait entendu sa petite-amie se disputer avec sa famille lors d’une conversation téléphonique, et c’est la dernière fois qu’elle avait adressé la parole à ses proches. Pendant plusieurs semaines, James passait le plus clair de son temps à l’hôpital, pour voir sa fille en couveuse. Suite à l’accident de voiture qu’ils ont eu et qui a précipité l’accouchement, elle est née prématurément et elle a dû rester les premiers mois de sa naissance en couveuse, afin de s’assurer que tout allait bien pour elle, et que la petite n’aurait pas trop de séquelle suite à l’accident de ses parents. « Il serait peut-être temps de donner un nom à ce petit bout de chou, vous ne croyez pas ? » James n’avait pas réussi à trouver un prénom pour sa fille, parce que c’était trop dur pour lui d’en choisir un sans Eanna, sa petite-amie. Ils n’avaient pas réussi à se mettre d’accord tous les deux, et ils s’étaient dit que le plus simple serait au moment de sa naissance, le prénom viendra tout seul en voyant sa petite bouille. James demanda l’autorisation à l’infirmière qui venait de s’adresser à lui s’il pouvait prendre sa fille dans ses bras. Ce sera la première fois depuis qu’elle est née. L’infirmière ne broncha pas, et ouvrit la couveuse avant d’installer le bébé dans les bras de son père. Ce dernier ne put s’empêcher d’esquisser un sourire. « Tu ressembles tellement à ta mère. Elle aurait été si heureuse de voir que tu as son nez. Elle ne voulait pas que tu ais le mien. » Parler à sa fille lui faisait du bien, et les souvenirs d’Eanna lui revinrent en tête. Il se tourna ensuite vers l’infirmière, le sourire au bout des lèvres. « Sasha. Sasha Eanna Calloway. » C’était le prénom qu’elle avait voulu. Pour le second prénom, il ne voyait pas comment lui donner un autre prénom que celui de sa mère ? Sasha ne l’a  connaîtra pas alors autant qu’elle ait quelque chose d’elle, afin qu’elle grandisse tout de même avec des de sa mère, tout ce que James pourra lui apporter.


Durant l’enfance de sa fille, James a tout fait pour que Sasha ne manque de rien. Certes, il a dû travailler plus, obtenir un second emploi pour subvenir à leurs besoins, mais il était tout de même très présent pour elle. Il prenait le temps d’expliquer la situation à Sasha. Comme quoi elle a perdu sa maman à sa naissance, mais qu’elle aurait été la mère parfaite. Eanna était très aimante, et même si elle était âgée d’une vingtaine d’année quand elle est tombée enceinte, elle était prête à élever cet enfant, leur fille. Il lui expliquait aussi d’où venait son nom de famille. En effet, lors de la naissance de Sasha, James et Eanna n’étaient pas mariés, donc le bébé aurait dû porter le nom de son père, comme on le fait très souvent. Sauf que James a demandé à ce qu’on garde le nom de famille de sa petite-amie, et qu’on met le sien en second. Elle s’appelle donc Sasha Calloway-Lannister, mais pour faire plus court, elle n’utilise que le nom Calloway. Chaque soir, pour aider sa fille à s’endormir, James ne lui raconte pas de simples histoires, il lui raconte ses souvenirs avec Eanna, pour que Sasha puisse la connaitre, par procuration. James sait qu’elle n’a pas eu la chance de connaître sa mère, mais il tente de lui donner autant d’amour qu’il est possible pour pouvoir combler ce manque. Tous les moments importants de leur vie lui étaient racontés. Leur première rencontre, le moment où leurs regards se sont croisés pour la première fois et comment son père a fait le premier pas. Le premier repas dans la belle-famille de James où Eanna était tellement angoissée qu’elle n’a presque rien mangé de la soirée. Les nombreuses péripéties qui sont arrivées lors de leur emménagement dans ce petit appartement en centre-ville. Le moment où Eanna a annoncé sa grossesse à son petit-ami, et lui qui était bouche bée, tellement il ne s’attendait pas à une nouvelle aussi importante. Le rendez-vous pour la première échographie et cet instant où James a vu sa fille pour la première fois sur un écran. C’est d’ailleurs à ce moment-là qu’il a réalisé qu’il allait être père. Toutes ses histoires que Sasha connait désormais par cœur, et qui lui donne l’impression d’avoir connu sa mère. Il lui arrive même parfois de fredonner la chanson « Twinkle, Twinkle Little Star » sans vraiment savoir que c’était cette berceuse que sa mère avait pris l’habitude de fredonner pour la calmer quand elle lui donnait des coups dans le ventre. Sasha partage beaucoup de moments de complicité avec son père. Un peu comme si le monde n’était composé que d’eux deux. Il ne s’autorisait peut-être pas le droit au bonheur, tant que sa fille était heureuse. C’était l’essentiel pour lui. C’est tout ce qui comptait. Et puis, vient le moment où James a rencontré quelqu’un. C’était tellement inattendu que Sasha ne se souvient plus comment elle a réagi lorsqu’il lui a annoncé la nouvelle. Elle, elle s’était habituée à n’être qu’avec son père et elle a dû faire de la place pour une femme, une qui vient remplacer sa mère dans son cœur, dans ses pensées. Sasha fit néanmoins un effort pour la rencontrer et l’accepter dans sa vie. Après tout, son père a mis son propre bonheur de côté pour pouvoir élever et éduquer sa fille au mieux possible. Il s’est entièrement dédié à Sasha. Rencontrer quelqu’un lui a fait énormément de bien, et elle sait qu’avec elle, il peut reprendre goût au bonheur. Elle le voit quand il l’a regarde, quand il lui adresse un sourire. Elle reconnait ses mimiques, elle les a vues sur les photos qui se trouvent dans l’appartement, les photos où James est avec Eanna. Quelques temps plus tard, ils quittèrent leur petit appartement du centre-ville pour s’installer dans une maison à la campagne. Il leur fallait plus d’espace puisque la nouvelle petite-amie de James venait s’installer avec eux, ainsi que sa fille, Juliet. Juliet est née la même année que Sasha et les deux filles se sont tout de suite bien entendu, malgré leurs quelques différences. Même si elles n’ont aucun lien de parenté entre elles, ce qui est bien dommage d’ailleurs quand elles en parlent, elles se considèrent comme des sœurs. Sasha a réussi à lui faire de la place, ainsi qu’à sa mère, dans leur vie et elle ne le regrette pas du tout. Faire partie d’une famille recomposée, c’est plutôt cool. Même si elle appréciait la vie simple qu’elle menait avec son père, elle a finalement bien accepté le fait de devoir le partager avec une autre femme, et une autre fille. Et puis, c’est bien mieux de pouvoir être plusieurs et d’évoluer ensemble.


On dit souvent que lorsque l’on rencontre la bonne personne, on le sait tout de suite. Un regard échangé, c’est tout ce qu’il suffit pour s’en rendre compte. Sasha se souvient quand elle l’a rencontré, il était si séduisant. Certes, il était mouillé mais elle préfère se dire que si cet instant ne s’était pas produit, elle n’aurait pas rencontrée Ezra. A cette époque, Sasha avait dix-sept ans. Elle devait rendre un devoir la semaine suivante, alors elle s’était autorisée une pause, avec un de ses amis dans le parc de la ville, avant de devoir se remettre à bosser sérieusement. Elle avait apporté son appareil photo avec elle. Son père, ainsi que sa petite-amie et Juliet, s’étaient tous cotisés pour lui offrir un appareil photo pour son dernier anniversaire. C’est un art qui attire Sasha depuis plusieurs années, et elle sait qu’après le lycée, elle ira à l’université pour suivre ce cursus durant ses années étudiantes. Allez savoir comment tout s’est déroulé mais au final, elle s’est rapprochée un peu trop près du lac, quand Ezra courrait à côté, et ils se sont rentrés dedans tous les deux, avant de tomber à l’eau. Sasha a dû s’excuser une bonne dizaine de fois, se sentant terriblement mal à l’aise par rapport au fait qu’il était tombé à l’eau par sa faute. Pour se faire excuser, elle l’a invité à aller boire une boisson dans le café du centre-ville et il avait accepté. Ils auront parlés pendant plusieurs heures avant de se quitter. Ezra avait insisté pour lui payer son thé glacé et elle s’est rendu compte qu’il lui avait laissé son numéro de téléphone sur le ticket de caisse au moment où elle quittait la table pour rentrer chez elle. Elle qui, normalement, devait simplement faire une pause avant de rentrer pour terminer le devoir qu’elle devait rendre pour la semaine suivante, elle avait passé une excellente soirée. Bien évidemment, en rentrant à la maison, James lui a posé plusieurs questions, pour savoir où elle était et pourquoi elle rentrait aussi tard. Comme toute personne de son âge, Sasha avait simplement dit qu’elle était allée se balader dans le parc avec un de ses amis, qu’il connait, et qu’ils n’ont pas vu le temps passer. Elle monta ensuite dans sa chambre, voulant éviter d’autres questions de son père, et au bout de quelques minutes seulement, une tornade vient se jeter sur son lit à ses côtés. « Alors ? » Devant le regard que lui lançait Sasha, Juliet ne tarda pas à reprendre la parole. « Ben m’a dit qu’il était rentré plus tôt parce que tu l’avais lâchement abandonné pour partir avec un mec. » Oui, parce que Juliet connait aussi Ben, l’ami de Sasha avec qui elle était censée être en cette fin d’après-midi. Elle savait donc que Sasha n’était plus avec lui mais avec quelqu’un d’autre, et qu’elle avait omis de parler de ce détail à son père. Un sourire au bout des lèvres, Sasha sortit le bout de papier sur lequel était noté sur numéro, avant de commencer à le composer sur son téléphone portable. Juliet l’arrêta dans la foulée. « Attends avant de le rappeler. » Sasha avait laissé au moins une semaine avant de rappeler Ezra, suivant les conseils de celle qu’elle considère comme sa sœur, parce que sinon dès le soir même elle aurait passé le coup de téléphone. Ezra avait attendu ce coup de fil pendant une semaine. A chaque instant, il regardait son téléphone par peur de ne pas l’avoir entendu sonner. Quand il a vu qu’il ne connaissait pas le numéro qui s’affichait sur son téléphone, il a su tout de suite que c’était elle, que c’était Sasha. Il n’avait pas réussi à se la sortir de la tête. Ils ont donc continués à se voir, et au bout de quelques mois, ils ont arrêtés de se tourner autour et ont officialisé leur relation. Elle s’en souvient comme si c’était hier. Ils passaient une soirée ensemble, avec quelques-uns de leurs amis qu’ils avaient en commun, pour célébrer la fin des années lycées. Ils s’étaient tous rendus à une fête foraine qui se trouvait en ville. A la sortie d’un des manèges, Ezra a pris la main de Sasha pour l’entrainer un peu plus à l’écart avant de se rapprocher un peu plus d’elle. Leurs regards se croisèrent une nouvelle fois, et Sasha sentait son cœur battre bien plus vite que la normale. Elle ne pouvait pas détacher son regard du sien, sauf au moment où elle ferma les yeux quand Ezra posa ses lèvres sur les siennes, voulant profiter un maximum de ce premier baiser entre eux. Un doux baiser, plein d’émotions. « C’était pour quelle occasion ? » Peut-être qu’il n’était pas dans son état normal. Certes, ils avaient pris l’habitude d’être très proches tous les deux, mais pas au point de passer à l’étape supérieure d’une relation naissante. « J’me suis dit que ça servait à rien de tourner autour du pot pendant encore longtemps, tu crois pas ? » Sasha esquissa un sourire avant de l’embrasser en retour, comme pour lui répondre qu’il avait raison. Ce baiser, elle en rêvait depuis des mois.


Quelques mois plus tard, Sasha a entamé ses études de photographie à l’université de White Oak Station. Ezra, lui, ne voulait pas faire d’études supérieures alors il s’est trouvé un petit boulot dans le centre-ville. Il a proposé, rapidement à Sasha de venir s’installer avec lui. Certaines personnes de leur entourage leur disaient qu’ils allaient bien trop vite, qu’ils avaient tout leur temps pour profiter. Pour Sasha, c’était l’occasion de le voir un peu plus, et surtout de quitter sa chambre universitaire qu’elle partageait avec une colocataire un peu spéciale. Même si elle était étudiante, Sasha travaillait à côté pour aider Ezra à payer le loyer et les quelques factures qui pouvaient s’accumuler sur le meuble de l’entrée de leur petit appartement. Ils n’avaient pas besoin d’un logement trop grand, puisqu’ils leur suffisaient d’être tous les deux pour être heureux. Et puis, il y a toujours un moment où quand tout va bien, on a l’impression que le monde s’effondre autour de nous. C’est la sensation qu’elle a eu lorsqu’Ezra lui a annoncé une nouvelle qui allait bientôt tout changer entre eux. Avant de connaître Sasha, Ezra avait déposé un dossier pour entrer dans la US Army. Il venait d’être accepté et il devait rejoindre l’armée américaine dans quelques jours. « On va trouver une solution, tout va bien se passer tu verras. » Malgré ses paroles, Ezra ne pouvait pas revenir en arrière. Le moment du départ fut l’un des moments les plus durs pour Sasha, puisqu’elle ne voulait pas le laisser partir. Ezra posa son sac au sol et la serra fort dans ses bras pendant quelques minutes. Aucuns mots ne furent prononcés durant cette période, ils voulaient chacun profiter de cet instant. Ezra voulait retenir en tête le doux visage de sa petite-amie ainsi que garder son odeur auprès d’elle. Avant qu’il ne passe la porte, ou le point de non-retour comme le dit souvent Sasha, elle lui a promis qu’elle lui écrirait toutes les semaines, pour lui raconter tout ce qui a pu se passer pendant son absence. Ezra, lui, lui a promis qu’il tenterait de l’appeler régulièrement et qu’il reviendrait le plus possible pour pouvoir profiter encore d’elle, au maximum. Son service militaire aura duré deux ans. Deux années qui ne furent pas évidente pour Sasha. Elle ne prenait plus le temps de profiter des instants et de sortir. Elle attendait ses appels, ses lettres, mettant en hiatus le reste de sa vie. Au début, Ezra lui passait des coups de téléphone, courts certes, et il répondait à ses lettres souvent. Quand il partait en mission, elle devait attendre, et elle n’est pas quelqu’un de patiente à la base. Les seuls moments qu’elle appréciait vraiment était lorsqu’Ezra avait une permission et qu’il rentrait pour la voir, même si ce n’est que lorsqu’un court instant. Chacun de ses départs furent comme un déchirement pour Sasha. « Je l’ai acheté lors de ma dernière permission. J’attendais le bon moment pour te faire ma demande, mais tout s’est enchainé si vite depuis mon départ. » En plein milieu de l’aéroport, Ezra mit un pied à terre et proposa à Sasha de l’épouser. Elle ne put s’empêcher de pleurer, de joie, et de lui sauter dans les bras en répondant positivement à sa demande. Même si la situation n’est pas évidente, Sasha sait qu’Ezra est celui qu’il lui faut et elle attendrait son retour pour pouvoir se marier avec lui. Elle l’attendrait, comme elle l’a fait depuis un an et demi. Son monde s’est écroulé quand elle a reçu la visite d’un des capitaines de l’armée, lui annonçant la mort de son fiancé. Il est tombé dans un piège avec quelques-uns de ses camarades. De nombreux tirs ont retentis, et Ezra s’est pris une balle. Personne n’a rien pu faire pour arrêter l’hémorragie. Pendant que le capitaine de l’armée lui évoquait la scène, Sasha s’était laissé tomber le long de la porte, pleurant toutes les larmes de son corps. Comment allait-elle pouvoir continuer à vivre alors qu’elle venait de perdre celui à qui elle devait tout ? Il fallait apprendre à vivre sans lui, elle le savait mais elle en était incapable. Pendant plusieurs mois, elle n’a pas osé toucher aux affaires de son fiancé dans leur appartement. Elle avait eu un colis contentant toutes les affaires d’Ezra lorsqu’il était encore à l’armée. Elle ne l’a pas ouvert avant un an. Leurs amis communs tentaient de se montrer présent pour elle, mais c’est comme si Sasha se renfermait un peu sur elle-même pour faire son deuil, à sa manière. Son engagement dans l’humanitaire lui a fait le plus grand bien. Elle se sentait utile, heureuse de pouvoir aider son prochain et de quitter son quotidien à White Oak Station, pendant l’espace de quelques temps, avant de revenir à la réalité. Sasha n’a pas retrouvé quelqu’un depuis le décès d’Ezra. Elle a eu quelques aventures, mais cela n’a pas abouti dans une relation. Ezra est présent dans ses pensées, et le fait d’avoir dans son entourage des anciens militaires ne l’aident pas à tourner définitivement la page. Encore moins quand le meilleur ami de son fiancé, ancien militaire lui aussi, ayant servi l’armée américaine en même temps qu’Ezra, devient de plus en plus présent dans sa vie, chamboulant ses nouvelles habitudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
histoire sasha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM TEST TCHOUKY :: FEELS LIKE TONIGHT :: DIVERS-